Mythologie Japonaise : 15 Yokai Terrifiants

Légende Japonaise, Mythologie Japonaise -

Mythologie Japonaise : 15 Yokai Terrifiants

Signification des « Yokai » :

Mythologie Japonaise Yokai

Le terme Yokai, 妖怪, désigne l’ensemble des créatures étranges et surnaturelles du folklore japonais. Le mot en lui-même est une combinaison de Kanji japonais signifiant  (yō) - attirant, envoûtant, calamité et (kai) - mystère, merveille.

Des dizaines de mots sont utilisés dans la langue française pour traduire ce terme. Ainsi, il n’est pas rare de lui donner les traductions suivantes : monstre, démon, esprit, ogre, fantôme…

La grande difficulté pour donner une bonne définition à ce mot est qu’il englobe toutes les traductions cités auparavant et bien plus encore.

Il faut comprendre que l’univers des Yokai est immensément grand et inclus toutes les créatures surnaturelles comme les fantômes et démons également appelés Oni mais aussi les dieux dits Kami, les humains et les animaux transformés surnommés les Bakemono jusqu’à la possession spirituelle appelée le Tsukimono en plus des légendes urbaines et autres phénomènes paranormaux.

Le Yokai est donc un terme assez vague regroupant tout un tas de créatures du folklore nippon. Aucun mot n’existe réellement pour le définir.

Finalement, s’il y a bien une chose à retenir c’est qu’il s’agit d’un monde parallèle propre au Japon et à la culture japonaise dans lequel vit des créatures surnaturelles, des monstres et des dieux...

Liste des Yokai :

Voici une liste, bien évidemment, non exhaustive, des Yokai les plus populaires au Japon ainsi que ceux abordés à travers cet article. Le folklore japonais est un univers vaste aux influences diverses. Il existe quelques centaines de créatures mythologiques toutes les plus fascinantes les unes que les autres.

  • Akkorokamui : Gigantesque pieuvre ou calamar du folklore aïnou.
  • Kitsune : Esprit d'un renard vagabond et manipulateur.
  • Teke-Teke : Esprit vengeur d'une jeune femme coupé en deux.
  • Tanuki : Raton-Laveur protecteur de la nature, Yōkai de la forêt.
  • Onryō : Esprit vengeur et rancunier, resté sur terre pour nous hanter. 
  • Noppera-Bo : Fantôme sans visage qui effraie les passants.
  • Yamauba : Sorcières à l'apparence de vieilles dames vivant les montagnes.
  • Bakeneko : Chat manipulateur ayant des pouvoirs surnaturels
  • Gashadokuro : Squelette affamé en quête de nouvelle victime

Les Créatures de la Mythologie japonaise :

La Pieuvre dans la mythologie japonaise :

Akkorokamui

La pieuvre et le poulpe géant, comme le Kraken, sont des créatures redoutées et redoutables et ce, depuis la nuit des temps. Avec leurs énormes tentacules, ces monstres peuvent attirer tout ce qui se trouve à la surface de l’eau pour ensuite les plonger tout droit dans les abysses de l’océan, ne laissant aucune chance à leurs victimes.

Au Japon, plusieurs monstres à l’apparence de pieuvre ou de poulpe existent dans la mythologie. L’un des plus connus et le plus terrifiant est sans aucun doute Akkorokamui.

Dans les montagnes près du village de Rebunge vivait une araignée géante nommée Yaushikep. Son immense corps rouge ainsi que ses longues pattes s'étendaient sur plus d'un hectare.

Lorsqu’elle descendit des montagnes en quête de nouvelles proies, elle s’attaqua au peuple de Rebunge saccageant tout sur son passage. Les villageois terrifiés prièrent les dieux de les sauver.

C’est alors que le dieu de la mer, Repun Kamui entendit leurs prières. Ce dernier s’empara d’une des pattes de cette monstrueuse créature et la tira dans la baie au large du village.

Une fois à l’eau, l’araignée se transforma en une gigantesque pieuvre et fît de cette baie sa nouvelle demeure. Depuis lors, elle est connue sous le nom d'Atkor Kamuy, ou Akkorokamui en japonais.

Akkorokamui est donc un gigantesque poulpe résidant dans la baie d'Uchiura à Hokkaido. Lorsqu'il déploie ses tentacules, il peut s’étendre sur plus d’un hectare. Ce poulpe est si imposant qu'il peut avaler des bateaux et même des baleines en une seule bouchée.

A chacune de ses apparitions, la mer et le ciel de la baie reflètent sa couleur rouge plongeant ainsi le village dans une atmosphère terrifiante et insoutenable.

🦑 L'histoire de cette pieuvre géante te plait ? Alors dépêche-toi de commander notre T-shirt Pieuvre à son effigie !  🦑

Kitsune dans la mythologie japonaise :

Kitsuné

 

Comme beaucoup de symboles et de traditions de la culture japonaise, la mythologie du Kitsuné a d’abord vu le jour en Chine avant d’arriver au pays du soleil levant. La légende des renards est donc d’origine chinoise. Ces contes et légendes chinoises avaient comme personnages principaux des renards magiques à neuf queues appelés Huli Jing.

Kitsune a fait ses débuts dans la littérature japonaise au 8ème siècle, et leur légende ne s'est jamais estompée depuis. Ce renard peut être retrouvé sous forme de statues autour d'anciens sanctuaires en hommage à Inari, célèbre divinité japonaise mais aussi sur des rouleaux de calligraphie et bien sûr, dans des milliers de contes et légendes.

Les Japonais croyaient aux renards magiques jusqu'au XVIIIe siècle. Certains ont été jusqu’à inventer des recettes spéciales de tofu pour animaux. Ce plat était ensuite déposer autour des temples d’Inari comme offrandes pour les renards qui y vivaient.

Les familles gardaient également les renards comme animaux de compagnie. En effet, selon les légendes, les Kitsuné apportaient la richesse et le succès. Au contraire, certaines familles ont dû fuir leurs villages car elles étaient accusées d’être les descendantes des Renards Yako, considérés comme des renards malveillants à l’opposé donc des Kitsuné.

Un des légendes raconte que le renard Kitsuné est un esprit vagabond et rusé punissant les personnes malintentionnés tels que des prêtres malveillants, des marchands avides et corrompus ou des ivrognes.

Pour cela, ils ont recours à la ruse pour tromper et piéger leurs cibles. Ils s’amusent à rendre folles leurs victimes en créant toutes sortes d’hallucinations auditives et visuelles. Ils prennent également un malin plaisir à voler et à humilier publiquement leurs victimes allant jusqu’à prendre possession de leur corps. Cette possession a même un nom au Japon : Le Kitsune-tsuki

Enfin, dans la culture nippone, tous les phénomènes étranges et inexplicables tels que des lueurs ou des lumières dans le ciel, ont été baptisés « Kitsunebi » qui signifie "feu de renard" et sont attribués à ce petit renard vagabond.

🔥Commande dès maintenant ton T-shirt Kitsuné disponible en boutique.  🔥

Le Tanuki dans la mythologie japonaise :

 Tanuki

Au Japon, le Tanuki est sans aucun doute le Yokai le plus populaire avec le Kitsune. Ces deux animaux mythologiques sont certainement les animaux ayant le plus de contes et de récits à leurs effigies.

Faussement considéré comme un Raton Laveur, il s’agit en réalité d’un chien d'Asie de l'Est qui ressemble beaucoup à un blaireau ou justement à un raton laveur. Ces animaux nocturnes sont très discrets et craintifs.

Tout comme le renard, les statues Tanuki sont des décorations populaires dans les maisons et les magasins. Ils sont appréciés non seulement pour leur beauté, mais aussi pour les histoires de malice et de ruse qui leur sont généralement associées.

Dans les anciennes religions des îles japonaises, les tanuki étaient considérés comme des dieux et des souverains de la nature. Malheureusement, suite à l'introduction du bouddhisme au Japon, ils ont progressivement perdu ce statut de protecteur et de messagers des dieux des forêts locales.

Les Tanuki ne sont généralement pas malveillants ni craints comme d’autres Yokai, ils ne sont pas entièrement inoffensifs non plus. Comme les humains, chaque Tanuki est unique. Certains sont bienfaiteurs et affectionnent la compagnie des humains. Tandis que d’autres légendes racontent que les tanuki s’amusent à démembrer les humains pour les manger, ou les manipulent pour en faire des serviteurs des dieux.

L'attribut le plus célèbre du Tanuki au Japon est peut-être leurs larges bijoux de famille réputés pour être magiques.
Oui, vous avez bien lu…Nous sommes bien loin des terrifiantes histoires de possession et de créatures mangeurs d’hommes. 🤷‍♂️

Pour en revenir à nos bijoux de famille, les tanukis s’en servent d'armes, de tambours, de ventilateurs pour rester au frais, voire de parapluies. « Un grand pouvoir implique donc pas toujours de grandes responsabilités » Une célèbre comptine pour enfant a même été inventée sur les Tanuki

🎶 Tan tan tan tanuki no kintama wa/Kaze mo nai no nai no ni/Bura bura
« Les Bijoux du Tan-Tan-Tanuki se balancent, et pourtant il n'y a pas le moindre vent » 🎶

 

Mythologie Japonaise Oni :

Yuki-Onna

Les démons japonais également appelés Oni font également partie intégrante de l’univers des Yokai. Si le Kitsuné et le Tanuki n’étaient, finalement, que de simples esprits joueurs et vagabonds. Les Oni de la mythologie japonaise nous plongent directement dans l’horreur et la brutalité. 👺

Les démons du folklore japonais sont bien plus puissants et effrayants. Généralement d’une peau rouge ou bleue avec des poils, deux grandes cornes et des défenses en forme de crocs, ils peuvent prendre la forme d’humain, de vieilles dames et même de charmantes jeunes femmes.

Ce sont des démons féroces, porteurs de désastres, propagateurs de maladies et punisseurs des damnés de l’enfer. Mieux vaut donc les éviter…

Liste de 5 démons japonais effrayants :

• Onryō est un Yurei, un fantôme qui n'existe que dans le seul but de se venger. Lorsqu’une personne décède avec des sentiments de haine, de violence ou de jalousie. Elle se transforme en Oni pour hanter les personnes qui l’ont fait souffrir auparavant et les torturer.

Yurei : Âmes restées sur terre à cause de trop grands chagrins, de colère, ou des regrets et qui ne peuvent pas quitter ce monde et ainsi reposer en paix.

 

• Noppera-Bo est un fantôme à l’apparence humaine, à la seule exception près ; il n'a pas de visage.  Noppera-Bo signifie littéralement "fantôme sans visage". Ce Yokai se fond parmi les hommes et s’intègre parfaitement à la société. Son activité préférée est d’effrayer les humains. Les fantômes sans visage apparaissent dans les rues désertes, tard dans la nuit.

• Yamauba sont de vieilles sorcières vivant dans les montagnes et les forêts. Elles offrent un abri pour la nuit aux voyageurs fatigués. Une fois la nuit tombée, elles se délectent du corps des voyageurs rescapés auparavant. La plupart de ces Oni ressemblent à des femmes âgées. 

• Gashadokuro sont des squelettes géants qui sillonnent la campagne à la recherche de nouvelles victimes. Ils écrasent leurs victimes avec leurs mains, puis leur arrachent la tête. Ces Yokai se forment lorsque des centaines de morts rancuniers et non-enterrés fusionnent en un seul monstre.

• Yuki-onna est généralement décrite comme une femme ayant la peau blanche, un kimono blanc et de longs cheveux noirs. Elle apparaît dans la neige et glisse sans laisser aucune trace de pas sur la neige comme un fantôme. Elle se nourrit de l’âme humaine. Sa méthode pour tuer ? Souffler sur ses victimes pour les congeler et ensuite aspirer leur âme à travers leur bouche.

Les Animaux dans la Mythologie Japonaise :

Bakeneko

Le Chat dans la mythologie japonaise :

Les Bakeneko dans la mythologie japonaise correspondent à des chats maléfiques avec de grands pouvoir. Ils peuvent se transformer en petits chats mignons ou en humains en prenant l’apparence de leurs propres maîtres.

Si les Bakeneko ne tuent pas leurs propriétaires directement, ils font souvent de leurs vies un véritable enfer. Laissant de grandes malédictions et malheurs s’abattre sur leurs maîtres. Ces chats sont connus pour déclencher « accidentellement » des incendies de maison. Ils ont également la capacité de réanimer des cadavres frais afin de les utiliser comme marionnette. Ce sont donc de véritables menaces pour les membres de la maison ainsi que pour le voisinage.

La Carpe Koi dans la mythologie japonaise :

Une légende raconte que pendant près de 100 ans, ces poissons ont travaillé contre vents et marées pour pouvoir remonter le courant de la rivière sans jamais y parvenir.

Jusqu’au jour où une seule carpe atteignit le sommet de la cascade pour rejoindre la rivière en amont. Les dieux ayant assistés à cet exploit, ont voulu récompenser ce courageux poisson pour sa persévérance.

Ils décidèrent de transformer cette carpe koi en gigantesque dragon d'or. La légende raconte que ce poisson dragon traverse encore le ciel au-dessus de la rivière, à la recherche de prochains poissons capables de reproduire la même prouesse avec la même sagesse et persévérance que lui.

Depuis lors, tout poisson avec la force, le courage et la détermination de nager à contre-courant se voit accorder le même honneur et la même récompense que la Carpe originale.

Cette histoire est une véritable leçon de principes, de persévérance, de force et de courage. Nous rappelant donc de ne jamais baisser les bras, quelles que soient les difficultés.

⚡️Découvre notre sélection de t-shirt à l'effigie de tous ces Yokai.
Ton T-shirt Japonais de rêve t'attend certainement dans notre boutique ⚡️


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Continuer à lire

L'Incroyable Histoire de Nintendo
L'Incroyable Histoire de Nintendo
Imagine-toi quelques secondes Mario, Zelda, le (ou la…🙄) Game Boy, les jeux Pokémon, bref l’Univers Nintendo…Et si no...
Lire plus
Noël au Japon : Traditions et Voyage
Noël au Japon : Traditions et Voyage
Le sapin est mis, les petits-fours sont prêts, le vin chaud également mais voilà qu’une question te taraude l’esprit....
Lire plus
L'Histoire du Kimono Japonais
L'Histoire du Kimono Japonais
Considéré comme l’un des vêtements les plus populaires du Japon, le kimono fait parti intégrante de la culture nippon...
Lire plus